Mon manifeste

Accompagner toujours plus d’entrepreneurs.ses.

image

L’entrepreneuriat c’est un peu comme la vie, c’est un chemin tumultueux fait de haut et de bas. Un équilibre aussi à trouver entre sa vie personnelle et professionnelle pour réussir à gravir pas à pas les étapes. Se lancer, se perdre, se relever et savoir repartir, autant d’étapes similaires à notre chemin personnel.

Qu’on soit au début de notre aventure ou à un stade avancé, l’esprit d’entreprendre pousse chacun de nous à dépasser nos limites. Cette fougue entrepreneuriale nous emmène sur différentes routes et teste notre résistance au changement.

Car pour atteindre notre objectif, nous ne sommes pas sur une route en ligne droite, et à l’image de la photo qui accompagne ce contenu, l’important est d’être efficient dans nos choix et résilient tout au long de notre parcours pour atteindre les résultats escomptés.

Combattre la solitude de l’entrepreneur

Pour pouvoir lever les freins sur notre chemin, et prendre les décisions qui font sens sur nos objectifs, il est indispensable de s’entourer pour rompre l’un des dangers de l’entrepreneuriat, la solitude.

Une des manières de lutter contre celle-ci est d’investir des réseaux professionnels, du moins c’est ce que nous pensons au départ. Pour animer plusieurs de ces réseaux, et intervenir dans d’autres, je vois régulièrement des entrepreneurs venir chercher de l’accompagnement sur leur modèle économique et le pilotage organisationnel de leur entreprise : management, recrutement, stratégie commerciale, ...

Pourtant, il ne faut pas confondre “réseau” et “accompagnement”. Les réseaux professionnels sont là pour nourrir nos idées mais pas pour nous soutenir au quotidien dans nos challenges opérationnels.

La solitude de l’entrepreneur ne se règle pas en s’entourant d’un réseau professionnel, elle se combat par des échanges efficients qui nous challengent et soutiennent dans notre stratégie opérationnelle.

De ce fait, que nous entreprenons seul ou à plusieurs, être accompagné sur notre stratégie et objectifs de manière transversale, par une personne-ressource ayant un parcours entrepreneurial, permet de rompre cette solitude.

L’importance de l’efficience

En tant que solo entrepreneur ou pas, nous devons agir de manière efficiente dans nos choix au quotidien. Notre énergie, notre temps, et pour beaucoup notre finance, ne sont pas des ressources disponibles en illimitées. L’efficience est justement là pour nous faire prendre conscience de ce dilemme et nous pousse donc à réfléchir sur la pertinence et l’efficacité de nos décisions.

De la même manière sur nos compétences en tant qu’entrepreneur, en fonction de notre parcours, il est important de reconnaître notre incompétence dans certains domaines : marketing, communication, développement technique, fiscalité, juridique, recrutement, ... Par nos expériences et de l’accompagnement, nous franchissons pas à pas ces barrières.

Cependant, il est important de ne pas tomber dans un autre risque de l’entrepreneuriat, à savoir l’omniscience. Lorsque j’accompagne des entrepreneurs, soit en individuel soit en collectif, j’insiste beaucoup sur l’importance de la non-expertise de l’entrepreneur. Dans une recherche d’efficience, nous devons accepter de déléguer pour atteindre notre objectif, l’omniscience est l’ennemie des entrepreneurs.

L’opportunité du Nocode pour l’entrepreneuriat

Un des freins à l’émergence et l’accélération de notre projet entrepreneurial est le passage à la construction technique et marketing de notre produit. La capacité de “faire” et “vendre” est souvent entre les mains de prestataires dès le départ du projet. Pour autant, lorsqu’on fait émerger notre produit, l’important est la réactivité sur les itérations de notre offre du fait de nos interactions avec les clients et le marché. Cette réactivité est une des clés pour réussir notre positionnement.

Le Nocode est bien plus qu’un mot désignant que l’on ne passe pas obligatoirement par du code pour construire notre produit, c’est aussi une philosophie à part entière basée sur la maîtrise par soi-même des compétences techniques et marketing. Cette appropriation du “pouvoir de faire”, auparavant réservé à une partie de la population, est à la base de cette révolution entrepreneuriale portée par différents outils.

Il y a d’un côté les outils dit “builder” qui vont nous permettre de construire un site et/ou une application de manière visuelle à travers une interface dédiée à la création, comme ce site construit avec Notion et Super. Que cela soit pour un site internet pour de la réservation, pour un lancement de produit ou pour avoir des retours d’utilisateurs, les “builders” comme Dorik / Webflow / Bubble sont une vraie solution en termes de réactivité et d’expérience utilisateur.

Côté opérationnel, le Nocode représente une opportunité pour la productivité en permettant de relier facilement des outils entre eux pour centraliser la donnée (créer un CRM rapidement avec Notion, créer des formulaires avec Tally, créer des bases de données avec Airtable, ...) ou encore créer des automatisations avec Zapier et Make pour gagner du temps sur d’autres tâches (gestion documentaire, archivage des pièces jointes, relances commerciales par email, ...).

Enfin côté commercial, nous avons les outils Nocode adapté à la vente qui nous permette de créer facilement des bases de données de prospects en fonction du domaine d’activité et sur lesquels des scénarios de prise de contact pour optimiser la conversion sont mis en place. Un exemple : créer une campagne de recrutement via LinkedIn en remplissant une base de données de candidats et sur lesquels, nous allons pouvoir envoyer des messages personnalisés. Des outils comme PhantomBuster, CaptainData ou encore Wallaxy permettent de concentrer nos efforts sur la vente.

L’importance de l’apprentissage

Depuis une dizaine d’années, en alternant différents métiers autour du numérique, je me suis construit des compétences autour de la technique, du marketing et de l’entrepreneuriat notamment à impact. Un temps salarié ou associé, mais également à mon compte et investi dans le monde associatif à travers plusieurs communautés (sur l’inclusion numérique, le nocode ou encore le développement informatique), la transmission des compétences est pour moi un élément moteur de mon positionnement entrepreneurial.

Apprendre à faire plutôt que faire à la place, c’est ma mission dans mes différentes offres d’accompagnements. Je suis convaincu que chacun possède les clés pour construire et développement son projet, je souhaite pouvoir accompagner le plus possible les entrepreneurs et entrepreneuses de demain.

🦶

Footer

RowFooter rows
1
2
Ce site est créé avec Notion et Super. Thème de Matt Downey, modifié par Tony Cois.