Il y a tout juste un an je quittais le Compte CO2 pour me relancer à mon compte et pour développer un projet qui me tenait à cœur autour de la reconversion, Karrdi. Je vous propose de revenir sur les derniers mois, et d'évoquer la suite en cette période de crise du Covid-19.

Davantage de cours en tant que formateur

Comme expliqué précédemment, j'ai rejoins l'équipe de Code.bzh sur la promotion bac+2 "développeur/se web" allant d'Avril à Août 2019 sur la partie marketing et technique. Durant cette période passionnante et assez intense, cela m'a occupé près de 80% de mon temps entre la production des cours et ma présence dans l'établissement. Ce fut une expérience très enrichissante avec les apprenants et l'équipe, cela m'a permis aussi de découvrir le fonctionnement d'une école labélisée Grande École du Numérique.

Par la suite, mon objectif était de passer 50% de mon temps sur des nouveaux cours et le reste du temps sur le développement de Karrdi tout en réduisant petit à petit ce ratio pour me consacrer à 100% à ce projet. Du moins en théorie.. Nous allons y revenir par la suite.

Sur les cours, je suis intervenu plus ou moins longtemps en fonction des demandes, et sur des sujets assez variés : ‌‌

  • Au niveau technique : de l'infrastrucutre d'applications informatiques, du html/css, du React, du Git, des tests, de la JAM Stack, de l'intégration continue et déploiement continu, ...

  • Au niveau marketing : du SEO, du SEA avec Adwords, de la stratégie marketing digital, de la performance, du Facebook Ads, du canvas, des personnas, ...

  • Au niveau entrepreneuriat : sur la vision d'entrepreneur, sur l'impact des entreprises à missions, ...

Pour autant, même si je n'ai pas contrôlé le temps comme je l'aurais voulu, l'immersion dans de nouvelles écoles (IMT Atlantique, Web Digital School, et CESI) m'a permis de conforter mon intérêt fort pour la formation et la pédagogie. Par ailleurs, si vous recherchez un formateur sur ces sujets ou d'autres, n'hésitez pas à me contacter.

Karrdi, un (re)démarrage nécessaire

Derrière mon départ du Compte CO2, il y avait également une réflexion depuis longtemps autour de la formation et de la reconversion. Une réflexion qui a amené à la création de Karrdi, une initiative visant à accompagner la reconversion dans les métiers du numérique en mélangeant communauté, formation et recrutement.

Cette mission s'est matérialisée par la réalisation d'ateliers d'initiation à la programmation et de découverte du métier de Développeur/se Informatique. Ces ateliers gratuits se déroulaient sur une journée et ont eu lieu de Décembre à Mars dans 4 villes différentes du Finistère : Brest, Quimper, Landerneau et Morlaix. En tout, un peu moins de 100 personnes ont participé à ces ateliers.

Ces ateliers permettaient d'initier au développement informatique mais aussi de rencontrer des développeurs/ses ayant fait une reconversion afin d'échanger sur la réalité du terrain en terme d'emplois et de formation.

Atelier #1 à Brest chez The Corner, le 13 Décembre 2019 

En parallèle, avec une autre personne ayant rejoint l'initiative en Août, on préparait l'ouverture d'une formation diplômante (Bac+2) et professionnalisante sur le métier de "Développeur/se Informatique". Cette formation était très différente des formations présentes sur le marché breton, et même national sur certains aspects. Elle n'était d'ailleurs pas en concurrence avec celles présentes sur le territoire brestois, il s'agissait plus de complémentarité du fait de son positionnement.

La formation devait ouvrir à partir de Septembre 2020, et en raison de la crise du Covid-19, nous avons été contraints de la repousser à une date indéterminée ce qui a eu comme conséquence de remettre tout à plat notamment le modèle économique et l'équipe puisque je suis maintenant seul dans cette initiative.

Aujourd'hui, et après avoir passé beaucoup d'heures sur ce projet, la question se pose clairement de sa continuité. Le constat de réalité est sans appel, les barrières sont trop grandes aujourd'hui pour ouvrir la formation. Pour autant, je n'ai pas envie d'arrêter la mission derrière Karrdi. Pourquoi ?

  • Les discussions avec les apprenants lors des ateliers et en dehors me prouvent que cela allait dans le bon sens et notamment la formation. Il faut persévérer et trouver un autre modèle économique.

  • Les discussions avec les acteurs traditionnels comme le Pôle Emploi, les Missions locales, les centres de Bilan de compétences, prouvent qu'il y a encore beaucoup de choses à faire pour prendre la juste mesure de  la reconversion dans le numérique

  • Les discussions avec les entreprises vont dans le bon sens, elles s'ouvrent de plus en plus à la reconversion, et je reste persuadé qu'il faut accompagner cela comme nous avions commencé à le faire pour la formation

Un redémarrage de l'initiative avec un nouveau modèle est donc indispensable. J'ai quelques pistes de réflexion, avec notamment des ateliers de spécialisation sur plusieurs jours qui seraient payants ou encore des actions autour du recrutement. Une autre piste est de proposer les ateliers d'initiations à d'autres structures, notamment des collectivités ou des grandes entreprises.

Pour le moment, le temps est à la réflexion. Si le sujet de la reconversion vous intéresse et que vous voulez participer à cette réflexion, n'hésitez pas à me contacter !

La suite : un an pour pérenniser

Mon objectif est de pérenniser ma liberté d'entreprendre, afin qu'à partir d'Avril 2021 je puisse me verser un salaire. À cette date, je ne toucherai ainsi plus mes indemnités Pôle Emploi. Je suis donc à mi-distance de cette injonction mais contrairement à ce que j'avais prévu, Karrdi est loin de pouvoir me verser un salaire. Et même avec un nouveau modèle économique, cela prendra beaucoup de temps.

Pour autant, renoncer alors qu'il me reste encore un an, et même si nous sommes en pleine crise, ce n'est pas ce que je souhaite. Je commence à réfléchir à des cours en ligne ainsi qu'à la possibilité d'intervenir dans des centres de formation supplémentaires. Je suis aussi ouvert à des propositions en tant que consultant sur des missions de marketing et de développement full-stack.

Si vous cherchez justement quelqu'un pour vous épauler sur un projet ou sur des cours, n'hésitez pas à me contacter.